Quel pneu en Formule 1 ?

En formule 1 vous le savez bien, rien n’est laissé au hasard et encore plus pour ce qui est des pneumatiques.

En effet, il n’existe pas une sorte de pneu pour ces bolides mais plusieurs. Mais attention pas plusieurs n’importe comment, plusieurs pour temps pluvieux, plusieurs pour temps sec etc… Vous l’aurez compris les teams ne blaguent pas avec la qualité du pneu ! Nous non plus direz-vous, et tant mieux, mais en formule 1 avec environ 3 000 tours par minutes et une température qui atteint vite les 125 degrés il vaut mieux avoir bien investi !

Pour ce faire, précisons que le fournisseur de toutes les écuries cette année comme les dernières et ce jusqu’en 2019 est et sera Pirelli.

Quel pneu en Formule 1 ?
Ferrari Formule 1

Pirelli est une multinationale basée à Milan connaissant aujourd’hui un chiffre d’affaire suffisamment important pour faire partie du top 5 des fabricants de pneus. Cela fait maintenant plus de 40 ans d’expérience dans le pneu haut de gamme pour cette marque, avec 36 000 employés dans le monde et présente dans 160 pays. Il s’agit donc d’un géant du pneu qui a su et sait investir pertinemment dans les nouvelles technologies.

Pour satisfaire au mieux les pilotes de Formule 1, Pirelli propose plusieurs modèles, concrètement 8. Précisons d’abord pour les néophytes dans le milieu de la F1, que lors d’une seule et même course les pilotes changent plusieurs fois de pneus, aussi bien pour s’adapter aux changements météorologiques qu’à cause de l’usure du pneu.

Commençons les présentations:

L’hyper tendre rose, est un modèle exceptionnel particulièrement rapide et adhérent bien que pour cause plus sensible à l’usure avec une durée de vie moindre.
L’ultra trendre violet, permettra une montée rapide en température, une haute performance le rendant idéal sur circuit étroit et sinueux mais comme (l’hyper tendre rose) il perd en longévité.
L’extra tendre rouge, idéal pour les tracés lents et sinueux avec des qualités similaires au violet et rose.
Le tendre jaune, le plus fréquemment utilisé car il offre un bon équilibre performances longévité et peut s’utiliser aussi bien en début de course qu’en fin.
Le médium blanc, le plus neutre et polyvalent idéal sur les circuits aux longues courbes et aux hautes températures.
Le ice blue, long à chauffer il offre cependant une durabilité élevée, détail important lorsque l’on joue stratégie en allongeant ses relais en course.
Le super dur orange, est un pneu assurance, juste au cas où les performances des véhicules ne correspondraient pas aux attentes.
L’intermédiaire vert, est un modèle plus adapté aux temps humides évacuant environ 25 litres par secondes.
Le pluie bleu, quant à lui peut évacuer jusqu’à 65 litres par seconde soit l’allié idéal des journées de courses très pluvieuses.

Ainsi, en Formule 1 on ne choisit pas un pneu pour une course, on voyage avec toute la gamme, on étudie le temps, la piste, le poids du véhicule et on détermine quel pneu exactement sera le plus efficace et ce tout au long de la course. Maintenant lorsque les véhicules entreront dans les box vous pourrez grâce au système de couleurs déterminer quel pneu est monté et pourquoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *