Les points du permis de conduire

Le permis de conduire offre aux jeunes conducteurs le frisson de la liberté, pourtant cette liberté se voit limitée à un nombre de points, douze pour être plus exact. Ces douze points représentent comme dans un jeu électronique nos « vies », moins on a de point plus le risque de se retrouver sans la possibilité de conduire augmente. Ainsi certaines normes sont à respecter pour maintenir ce nombre intact et conduire en toute tranquillité, si malgré tout nous en perdons certains, nous avons aussi la possibilité de les récupérer.

Qu’elles sont les infractions pouvant nous priver d’un, deux ou trois… points ?

1 point de moins en cas de : Chevauchement d’une ligne continue ou d’un dépassement de moins de 20 Km/h de la vitesse autorisée.
2 points de moins : Si vous accélérez alors qu’un véhicule tente de vous doubler, si vous dépassez la vitesse autorisé de plus de 20 à 29km/h enfin si vous stationné sur le terre-plein central de l’autoroute.
3 points en moins en cas de : (la liste est longue), dépassement de la vitesse autorisée entre 30 et 40km/h, non-respect des distances de sécurité, dépassement dangereux, arrêt ou stationnement dangereux, circulation sur la partie gauche d’une chaussée à double sens, circulation sur la bande d’arrêt d’urgence, franchissement d’une ligne continue, stationnement sur la chaussée la nuit ou par temps de brouillard, en un lieu dépourvu d’éclairage public, d’un véhicule sans éclairage ni signalisation, non-port de la ceinture de sécurité, non-port du casque ou casque non homologué par un conducteur de deux roues immatriculé, conduire un véhicule sans respecter les conditions de validité ou les restrictions d’usages du permis de conduire, utilisation d’une motocyclette légère sans l’autorisation correspondante.
4 points en moins en cas de : dépassement de 40 km/h ou plus de la vitesse autorisée, non-respect d’une priorité (véhicule ou piéton), non-respect d’un panneau stop ou un feu rouge fixe ou clignotant, marche arrière ou demi-tour sur l’autoroute, circuler en sens interdit, franchir illégalement un passage à niveau.
• Il existe aussi des infractions considérées comme des délits, c’est le cas du délit de fuite, de la conduite en état d’ivresse ou sous les effets de stupéfiants, dépassement de la vitesse autorisée de plus de 50Km/h….

En effet, nombres d’actions sont susceptibles d’entrainer un retrait de points et si nous les accumulons nous pouvons rapidement nous retrouver avec très peu de points. Il existe néanmoins des possibilités de récupération : en général les conducteurs porteurs du A ayant subi un retrait de 3 points ou plus devront réaliser un stage de récupération dans un délai de 4 mois.
Il existe un délai de récupération automatique, si vous ne commettez aucune nouvelle infraction dans un délai de 6 mois en cas de retrait d’un seul point ou dans un délai de 2 ans en cas de retrait de plusieurs points (sauf pour les délits ou contraventions de 4ème et 5ème classe). Si vous ne pouvez pas attendre vous pouvez aussi vous inscrire à des stages de récupération de points. En résumé, comme toujours la prudence est de mise pour le maintien de notre sécurité et de notre permis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *