Les pannes les plus fréquentes

Aujourd’hui, s’il est possible d’affirmer quasiment dans tous les cas que tous les ans notre véhicule nous oblige à rendre visite à notre mécanicien, c’est aussi parce que nous roulons énormément ! Eh oui, nous parcourons environ 15 à 20 000 km par an, ce qui fait pas mal de bitume d’avalé pour « titine ». La courroie de distribution, les freins, les amortisseurs, le moteur, les pneus… un nombre infini de matériel qui avec le temps s’use et devient susceptible de provoquer une panne !

Or, il n’y a rien de plus désagréable que de se voir bloqué sur le bas-côté de la route à cause d’un problème moteur, ou d’un disque d’embrayage défaillant… bref être face à une perte de temps et d’argent, plus ou moins selon la faille mais quand même, tout le monde sait qu’une visite dans un garage est très rarement peu chère !

Dans cet article nous souhaitons vous présenter de façon bien que non exhaustive une liste des causes de pannes les plus courantes dans le but de vous offrir la possibilité d’anticiper donc de prévenir plutôt que de guérir. 

Une des raisons qui peut maintenir votre véhicule à l’arrêt est la batterie. En hiver dû aux basses températures les vieilles batteries prennent vites froid et ont plus de mal à démarrer, mais oublier ses feux ou encore un mauvais contact peuvent laisser notre batterie à plat et là… mieux vaut avoir sur soi des pinces crocodile, le cas échéant vous pourrez demander à quelque qu’un de vous aider à redémarrer. Si non, il ne vous reste plus qu’à appeler la dépanneuse ! D’où l’intérêt d’avoir toujours dans notre véhicule une paires de pince pour batterie.

Une autre cause bien connue de panne est celle en relation avec les pneumatiques, par crevaison, par usure… Le pneu détérioré peut vite nous bloqué sur place, d’où l’intérêt de vérifier régulièrement l’état de nos pneus ainsi que celui de la roue de secours (souvent lésinée). La pression, l’usure de la bande de roulement (laquelle doit par ailleurs être symétrique)…

Une autre cause, et pas des moindre est celle qui touche au moteur, autrement dit au cœur du véhicule, celle-ci peut vite faire grimper la note ! Les vieux moteurs sont les plus à risque mais en terme général le mieux en hiver par exemple est de toujours laisser la voiture tourner 2-3 min au ralenti pour que les huiles du moteur atteignent la température adéquate.

Enfin pour donner un dernier exemple parmi tant d’autres les pompes gasoil donnent aussi du fil à retordre surtout lorsque nous avons tendance à rouler « en réserve » ou que nous ne changeons pas quand il faut le filtre à combustible.

Autrement dit, la plus part des pannes arrivant habituellement sur nos routes, sont dues souvent à des problèmes qui finalement dans bien des cas auraient pu être évités. Ne serait-il alors pas plus économique de se rendre plus souvent chez son garagiste pour un simple contrôle et éviter ainsi bien des problèmes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *