L’entretien des pneus

Pour un fonctionnement optimal, nos pneus doivent respecter un certains nombres de critères. L’arrivée des pluies automnales doit nous alerter plus que jamais puisque nous le savons, sur routes mouillées l’adhérence du véhicule se voit plus que réduite. De plus, des pneus usés seront d’autant plus sujets à des endommagements tels que des crevaisons ou à de mauvaises performances de freinage. Ainsi, quels sont les critères principaux à prendre en compte pour s’assurer du meilleur fonctionnement posible de nos pneus?

Dans un premier temps, précisons que les vérifications suivantes peuvent être réalisées par exemple lorsque vous vous arrêtez pour un plein d’essence. Il convient tout d’abord de s’assurer de l’usure de nos pneus, pour cela le témoin d’usure se trouvant dans les rainures de la bande de roulement nous indiquera l’état actuel de la gomme. Dans cet article vous trouverez toutes les informations nécessaires pour reconnaître un pneu usés.

A chaque arrêt pour faire le plein, il serait intéressant de vérifier la pression des pneus, en effet, un pneu sous gonflé ou sur gonflés augmentera le risque d’accidents sur la route car l’adhérence diminue, les risques de crevaison ou d’éclatement augmentent dangereusement. Si vous le souhaitez vous trouverez dans le manuel de votre véhicule ou sur la porte avant côté conducteur les recommandations en ce qui concerne la pression de vos pneus. Il est possible de gonfler à une pression différente les pneus avant et arrière cependant en général elle se situe entre 1,9 et 2,5 bars. Il est recommandé de vérifier la pression lorsque les pneus sont encore froid car sous l’effet de la chaleur due au roulement, l’air à l’intérieur se dilate et les données que vous obtiendrez seront erronées.

Enfin, lorsque vous décidez de réaliser un petit contrôle de bon état de vos pneus, pensez à regarder si l’usure de ces derniers est parallèle. En effet, suite à un choc (taper contre un trottoir par exemple) votre pneu peut voir son parallélisme endommagé, il est facile de diagnostiquer ce problème: sur une ligne droite si l’on lâche le volant le véhicule doit maintenir sa trajectoire, si en revanche il tire vers la gauche ou la droite il convient d’aller faire un tour chez votre garagiste pour un diagnostic exhaustif. Un mauvais parallélisme entraîne une plus grande résistance au roulement donc une plus grande consommation de carburant, une usure précoce de la bande de roulement et une sécurité réduite.

Un pourcentage alarmant des accidents mortels sur les routes est du à des pneus en mauvais état. Ils sont notre seul lien à la route, les garants de notre stabilité et de notre adhérence à la route, ils ont besoin d’être “chouchoutés”. N’oublions jamais que sous la pluie, la neige, le verglas ou encore sur sol boueux ou autre leur adhérence se voit modifiée et c’est à ce moment que notre mode de conduite et l’état d’entretien de nos pneus jouera son plus grand rôle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *