Le temps pour changer de pneus

Vous ne savez pas quand changer de pneus?

Vos pneus ont été avec vous pendant longtemps ? Vous ne savez pas comment identifier les possibles dégâts de vos pneus ? Vous ne voulez pas faire votre achat ni trop tôt ni trop tard ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAP9200018 de robmba / CC BY 2.0

Voici les règles du jeu :

En général, un pneu de très bonne qualité se change tous les 40.000 kilomètres. Pourtant, le moment où vous direz « Oh, là là… Il faut changer de pneus ! » n’arrivera pas le jour de l’anniversaire des pneumatiques lorsque vous soufflez les bougies. Non, pas du tout. Vous devez les vérifier au fil des mois, les consacrer un p’tit peu de temps pour qu’ils puissent assurer votre sécurité. Toutes les 3 ou 4 semaines et notamment à la sortie de l’hiver ou avant un long voyage en voiture, posez-vous ces questions :

  1. Est-ce qu’ils sont endommagés ?
  2. Mes pneus sont-ils à la bonne pression ? Voilà le petit « pschitt » qui évite le gros « BANG » !
  3. Est-elle encore suffisante la profondeur des rainures ?

Vous considérez qu’on exagère ? Vous avez toujours conduit votre voiture sans les vérifier et vous êtes encore vivant ? Bon, il faut que vous preniez conscience :

Les pneus usés augmentent 2 fois la distance de freinage sur le sol mouillé des pneus neufs. Chez eux, il existe la perte d’adhérence, de tenue en route et l’augmentation du risque d’aquaplaning ! D’ailleurs, vos pneus sont souvent endommagés par des objets coupants et traumatisés par les bordures des trottoirs. Un conseil : Soyez  p r u d e n t !

Pour découvrir s’il faut faire le changement, voyons point par point : ou vos pneus sont endommagés ou ils sont trop vieux / usés.

Premièrement, cette question : les pauvres, sont-ils endommagés ?

C’est simple : ils reçoivent parfois des impacts contre les bordures ou des objets tranchants ? Alors, regardez bien si votre pneumatique a une coupure, des méplats, ou une déformation.  Les usures les plus communes sont aux épaulements, d’un seul côté, au centre ou en biseau.

Il y en a ? Contactez un professionnel, il faudra le changer ! Il y a des cas réparables et des cas irréparables (par exemple, la crevaison sur les flancs latéraux, les tringles apparentes ou déformées, le décollement ou déformation de la gomme, ou les détériorations dues à des substances corrosives).

3654624991_7829118135_oFlat Tire Drama on the 403 de The Bees CC BY 2.0

 

Vous pouvez éviter quelques usures en vérifiant régulièrement la pression et la géométrie de vos pneus. Savez-vous que 2/3 des automobilistes français roulent avec des pneus sous gonflés ? Et les conséquences sont : l’usure des épaulements, la perte d’adhérence, un freinage moins efficace, le risque d’éclatement du pneu et l’augmentation de la consommation de carburant. Par contre, ne pensez pas à les sur-gonfler ! Puisque le pneu subira sans aucun doute une usure au centre avec toute sécurité.

D’ailleurs, vos pneus sont peut-être trop vieux… Consacrez-les quelques minutes d’attention et cherchez des déformations ou craquelures sur la bande de roulement, sur l’épaulement ou les flancs. Après environ 3 ou 4 ans d’utilisation, les pneus doivent être examinés par un professionnel au moins une fois par an. Souvent, les pneus trop âgés perdent en adhérence.

Et finalement, si vous êtes arrivé jusqu’ici la tête haute, ne clamez pas encore victoire ! Il faut vérifier la profondeur des rainures. Les rainures, on les appelle aussi les sculptures ou sillons. Repérez-les dans la bande de roulement. Dans les rainures et au milieu du pneu, vous trouverez (généralement tous les 20 cm) des petites bosses qui s’appellent « les témoins d’usure ». Ils sont votre référence pour mesurer la profondeur entre la rainure et la gomme (le niveau du pneu, la partie la plus haute). Si la hauteur de la gomme arrive au niveau du témoin, cela signifie que vos pneus sont usés et qu’ils doivent impérativement être changés !

Treadwear_indicatorsTreadwear indicators de Schumi4ever / CC BY 2.0

Vous devez savoir :

Que rouler avec des pneus en mauvais état peut entraîner l’immobilisation du véhicule, doublée d’une contravention de 135 €.

Et aussi :

Qu’il est prudent de contrôler régulièrement la profondeur des sculptures de vos pneus, parce que le minimum légale est de 1,6 mm et ceux qui n’offrent plus un niveau de sécurité suffisant et peuvent vous mettre en contravention avec la loi.

Si vos pneus ne sont ni endommagés, ni vieux, ni usés, alors conservez-les et vérifiez souvent leur état. Ou bien, vous allez changer de pneus ? Bon, bonne chance !

Review Overview

User Rating: Be the first one !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *