Essuie-glaces et hiver !

L’hiver est souvent synonyme de gelées matinales, de journées enneigées et de soirées glacées, pour le plus grand plaisir des petits comme des grands ! Pourtant les basses températures qui accompagnent cette saison de l’année sont parfois rudes pour notre voiture, nos pneus ou encore nos essuie-glaces ! L’humidité ambiante se transforme souvent en plaques de glace sur notre parebrise et les quelques centimètres de neiges que l’on retrouve accumulés au petit matin font parfois souffrir le caoutchouc délicat des essuie-glaces.

Pour résister à ce froid polaire il existe donc plusieurs types d’essuie-glaces, certains plus adaptés au grand froid que d’autres ; il y a aussi certaines techniques pour mieux les protéger. En effet, les essuie-glaces restent des éléments importants de la sécurité lors de nos voyages en voiture, ils permettent une bonne visibilité au conducteur, sans eux rouler par temps de pluie deviendrait particulièrement difficile pour ne pas dire impossible. Cependant, comme nous disions plus haut les raclettes en caoutchouc responsables d’évacuer l’eau du parebrise sont fragiles face à certains facteurs météorologiques : en été le soleil et les hautes températures peuvent sécher et donc endommager le caoutchouc, en hiver c’est le froid et le gèle qui peuvent causer le même style de dégâts. Voilà pourquoi il est vivement recommandé de changer ses essuie-glaces une fois par an en moyenne, soit après l’été soit après l’hiver (pour les raisons citées plus haut).

Lorsque vous devez/désirez les changer: s’ils ne glissent pas de façon fluide, s’ils émettent un grincement, s’ils laissent des traces sur la vitre, s’ils ne nettoient pas de façon homogène… plusieurs modèles existent pour répondre au mieux aux besoins des conducteurs :
• Les essuie-glaces en U, économiques et durables ils sont constitués d’une lame en caoutchouc attachée à une armature métallique.
• Les Flat blade particulièrement souples, la lame en caoutchouc est fusionnée au balai lequel est flexible et épouse la forme du parebrise. On ne les trouve cependant que sur les véhicules le plus récents. Ils sont d’autant plus intéressants en hiver car ils empêchent l’accumulation de neige de par leur souplesse.
• Souvent il suffit d’entrer toutes les données concernant votre véhicule dans un moteur de recherche spécialisé pour apprécier toute la gamme d’essuie-glaces qui s’offre à vous.

Pour bien entretenir vos nouveaux essuie-glaces vous pourrez par exemple passer un chiffon humide sur la lame de temps à autres et ainsi augmenter entre autre leurs performances de nettoyage. Lorsque la météo indique un risque de gèle certains préconisent de séparer les essuie-glaces du parebrise cependant on sait aujourd’hui qu’à la longue cela peut diminuer la pression qu’ils exercent sur le parebrise. Vous pouvez cependant tenter de les décoller manuellement avant de les faire fonctionner. Il convient aussi de s’assurer que notre réservoir de liquide de lave-glace ne soit pas vide, en effet des essuie-glaces qui fonctionnent à sec s’abîment bien plus vite, vous trouverez en hiver du liquide antigel. Enfin comme dernière recommandation hivernale, pensez à ne jamais balayer une grosse quantité de neige avec vos essuie-glaces car cela pourrait les déformer, retirez le plus gros manuellement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *