Distances de sécurité

On entend souvent parler de distances de sécurité, on sait que l’on devrait/doit les respecter mais parfois nous sommes pressé par le temps le véhicule de devant ne va pas assez vite et en le collant on a l’impression d’avoir le pouvoir de le faire avancer plus vite! Foutaises ! Il n’avance jamais plus vite et si par malheur il freine la collision est bien souvent inévitable. La distance de sécurité évoquée souvent par le fameux panneau « 2 traits sécurité 1 trait danger » n’est pas dit au hasard, il s’agit en effet d’un calcul mathématique très précis indiquant la distqance exacte nécéssaire pour un freinage en toute sécurité.

Cette formule mathématique se compose donc de deux entité, d’un côté la distance/temps de réaction, de l’autre la distance d’arrêt:

⦁ Il a été prouvé que le temps de réaction d’une personne en pleine possession de ses moyens (soit, non alcoolisée, droguée ou autre) est d’en moyenne 1 seconde, ce temps se défini par le moment ou le conducteur capte que la voiture de devant freine (intant A) et le moment ou il appuie sur le frein (instant B), or pendant se lapse de temps le véhicule continue de rouler à la vitesse à laquelle il était lancé. Ainsi, il existe un calcul indiquant le nombre de mètres parcourus entre l’instant A et l’instant B: vitesse divisée par 10 le tout multiplié par 3. Ainsi à 120 Km/H par exemple, votre véhicule parcourra 36 mètres avant que vous n’appuyez sur votre pédale de frein.

⦁ Vient ensuite la distance de freinage, laquelle est assez variable en fonction du type de terrain humide ou sec, du poid du véhicule ou encore de l’état de vos plaquettes de frein, néanmoins la plus importante à prendre en compte est certainement celle de l’état du terrain puisque pour une vitesse de 50 Km/h par exemple il vous faudra 12,5 mètres par temps sec contre 18,75 par temps humide, à 120km/h sur l’autoroute 72 mètres vous seront néssaires par temps sec contre 108 par temps humide. Comme vous le voyez la distance de freinage reste non négligeable.

La distance de sécurité aussi appelée distance d’arrêt est donc la somme de la distance de réaction et de la distance de freinage, par conséquent:

⦁ pour une vitesse de 50 km/h la distance d’arrêt sera de 27,5 mètres sur sol sec et de 33,75 sur sol humide, à 120 km/m elle sera de 108 mètres sur sol sec et de 144 mètres sur sol humide.

La conclusion est claire, non seulement lorsque l’on parle de distance de sécurité il s’agit d’un sujet très sérieux à ne pas prendre à la légère mais en plus nous devons augmenter notre vigilance par temps de pluie. La prochaine arrivée de l’automne et ses pluies rafraîchissantes doit donc nous rappeler que sur la route nous devons toujours maintenir nos sens aiguisés et ne jamais minimiser l’impact de nos actions sur les routes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *