Comment sont fabriqués nos pneus ? 

Vous êtes-vous déjà demandé comment sont fabriqués les pneus que vous achetez régulièrement pour votre véhicule ? Eh bien nous oui ! Nous allons donc dans cet article vous présenter le processus de fabrication de ces derniers. En effet, un pneu n’est pas un simple bout de caoutchouc mais bien un assemblage de plusieurs pièces. On retrouve 4 types de matériaux pour leur fabrication et plus de 200 matières premières. De quoi attirer d’un coup notre intérêt pour ces derniers.

Il faut savoir que lors du processus d’abord de sélection des matières premières, puis de cuisson, de mélange et d’assemblage, se joue un enjeu très important puisque tout ceci déterminera la qualité du futur pneu que nous utiliserons.

Les 4 principaux matériaux sont: l’élastomère (le caoutchouc), le noir de carbone ou encore la silice qui donneront de la résistance au pneu, des huiles ou résines pour permettre un mélange homogène, et enfin des adjuvants chimiques. Selon les proportions, et le “cuisinier “ le résultat ne sera pas le même.

L’assemblage est réalisé sur un tambour et se réalise de l’intérieur vers l’extérieur, les éléments seront donc enroulés autour jusqu’à obtention du produit final. Tout d’abord c’est une gomme mince qui va s’enrouler autour du tambour, elle remplace la chambre à air et va assurer l’étanchéité de l’air. Tous les pneus Tubeless en sont équipés. Ensuite vient le tour de la nappe carcasse laquelle se refermera sur des cerceaux métalliques appelés tringles. Il y aussi la fabrication des flancs. Une fois cette carcasse faite le tambour va comme gonfler pour commencer à donner sa forme au pneu. Puis pour éviter les déformations du pneu une couche de fibres métalliques enveloppées dans de la gomme vient se poser sur le sommet du pneu. Enfin avant la pose de la bande de roulement, une dernière couche de nappe textile est disposée toujours dans le but de limiter les déformations. Une fois moulues au four la bande de roulement est posée et ce même pour les pneus rechapés qui eux aussi ont le droit à une bande de roulement toute neuve. Mais ce pneu est comme qui dirait “cru” il lui manque encore sa cuisson avant dégustation ! Il s’agit ici du processus de vulcanisation du pneu qui une fois sorti du four sera prêt à être servi.

Évidemment la dernière étape consiste en un contrôle de qualité exhaustif assurant la sécurité des conducteurs. Les manufacturiers ne négligent pas plus cette étape que les précédentes. En effet, les pneus restent notre seul contact direct avec la route soit un détail des plus importants, de leur état dépend une grande partie de notre sécurité. N’hésitez pas à vérifier régulièrement leur état d’usure, leur pression (une pression inadéquate peut entraîner des problèmes non seulement coûteux mais dangereux), vérifier qu’ils ne sont pas endommagés par un clou par exemple… En bref un bon réflexe à avoir est de leur réserver 3 minutes à chaque fois que vous mettez de l’essence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *